Un nouveau rapport régional exhaustif sur le sujet, « L’emploi des jeunes en Afrique subsaharienne », constate que dans un avenir proche, près de 80 % de la main-d’Å“uvre continuera de travailler dans de petites exploitations agricoles et des entreprises familiales.

Selon le vice-président de la Banque mondiale pour l’Afrique, Monsieur Makhtar Diop, rendre l’éducation scientifique et technologique plus accessible aux jeunes Africains et mieux adapter l’enseignement supérieur aux besoins du marché du travail constituent désormais des priorités pour de nombreux pays d’Afrique”.