Le 3 mai est l’occasion d’informer le public à  propos des violations du droit à  la liberté d’expression et le moment de se rappeler que plusieurs journalistes risquent la mort ou la prison en transmettant la nouvelle aux gens. Pour en savoir plus, Cliquez ICI