Inauguré en septembre 2011 par huit pays fondateurs (Brésil, Indonésie, Mexique, Norvège, Philippines, Afrique du Sud, Royaume-Uni et États-Unis), le Partenariat pour un gouvernement ouvert (OGP en anglais pour Open Government Partnership) est une initiative multilatérale qui rassemble à ce jour 79 pays membres ainsi que 1000 organisations de la société civile. Au niveau international, le Partenariat s’attache à :
● Favoriser la transparence de l’action publique
● Améliorer la participation des citoyens à l’élaboration et à l’évaluation des politiques publiques
● Favoriser l’intégrité de l’action publique et des agents publics
● S’appuyer sur l’utilisation des nouvelles technologies en faveur de l’ouverture et de la redevabilité
● Favoriser les échanges entre pairs L’OCDE définit quant à elle le gouvernement ouvert comme «
une culture de gouvernance qui promeut les principes de transparence, d’intégrité, de redevabilité et de participation des parties prenantes, au service de la démocratie et de la croissance inclusive »

C’est dans ce cadre, lors de sa co-présidence du Partenariat pour un Gouvernement Ouvert (PGO – sept. 16- sept. 17), que la France s’est engagée à soutenir la transparence de l’action publique au niveau international en affichant un soutien aux pays francophones dans la mise en œuvre de leur plan d’action.

Dans cette perspective, l’Agence Française de Développement (AFD) a instruit et financé le Projet d’Appui aux Gouvernements Ouverts Francophones (PAGOF).

La date limite de soumission du formulaire est fixée au 2 mars à 18h GMT

Télécharger le document

lignes-directrices-appel-a-propositions-vf-1